Les services publics d’eau expérimentent la participation citoyenne

Etude de cas en Bolivie

Contexte

Des cas de corruption et de malversations constatés au SEMAPA (Service municipal d’eau potable et d’assainissement) de la ville de Cochabamba en Bolivie,  ont conduit à des difficultés financières au sein de l’entreprise et à la suspension d’un prêt de la Banque interaméricaine de développement.

Actions et résultats

En réponse à ces difficultés, le SEMAPA a créé le poste des Administrateurs citoyens: représentants de la communauté choisis pour garantir la prise en compte des intérêts des usagers de l’eau.

En tant qu’intermédiaire entre les usagers et les employés de l’entreprise, ces Administrateurs citoyens ont pu rassembler des preuves de corruption généralisée au sein de la société. Bien que certains s’y soient opposés au départ, le rapport a finalement été rendu public, conduisant à des bouleversements au niveau de la direction de l’entreprise et au déclenchement d’une enquête judiciaire.

Télécharger

ID du téléchargement invalide.