Journalists interviewing Water Coordinator of the Dogbo municipality at a broken water facility © PNE Bénin

Impliquer les journalistes dans la promotion de l’intégrité dans les services d’eau au Bénin

Etude de cas

Contexte

  •  Au niveau national: les journalistes ne peuvent pas accéder aux informations sur les activités des autorités du secteur de l’eau dans un pays où aucune loi à ce jour,  ne définit le droit à l’information.
  • Au niveau local: la complexité de la répartition des responsabilités suite à la décentralisation a augmenté les tensions entre les autorités en charge de la planification et ceux en charge de la mise en œuvre, créant ainsi des failles, et dans certains cas le blocage du développement d’infrastructures de WASH.

Actions et résultats

Le Partenariat national de l’eau du Benin a mené plusieurs initiatives réussies visant à garantir l’accès des journalistes à des outils et connaissances nécessaires pour évaluer le secteur de l’eau avec plus de précision et encourager plus de transparence et d’intégrité de la part  des autorités.

Au niveau national, le PNE/Bénin a plaidé pour l’initiation de séances d’informations régulières entre les principaux décideurs et acteurs privés du secteur de l’eau, les journalistes et les organisations de la société civile. Les autorités en charge de l’eau et de la santé publient désormais des informations sur les allocations budgétaires deux fois par an, y compris l’état d’exécution des projets, la planification et les principaux défis du secteur de l’eau et de l’assainissement. Cette initiative offre aux autorités une plateforme pour mettre en évidence les résultats et constitue une incitation à plus de transparence. Les séances sont en outre l’occasion pour les journalistes d’obtenir des chiffres plus précis et de s’enquérir de l’évolution des projets.

Au niveau local, le PNE/Bénin a organisé des sessions de formation au profit des journalistes locaux sur les questions WASH et d’intégrité. Il a par ailleurs organisé des sessions d’immersion d’une journée ou des contacts directs avec les acteurs locaux. Les articles, programmes radio et documentaires Télé conçus par les journalistes qui suivent les séances ont clairement relevé de graves lacunes dans la manière dont les projets étaient réalisés. Cette  nouvelle donne a stimulé un débat au niveau local et contraint les acteurs à prendre des mesures pour clarifier les responsabilités et améliorer les processus d’appel d’offres.

Leçons apprises

L’accent sur le dialogue entre acteurs, plutôt que les contre-interrogatoires, permet de construire la confiance et peut faciliter la mise en place de telles initiatives.

  • La crédibilité dupartenaire local(PNE/Bénin)impliquédans la promotionetla mise en placedesséances d’informationfutla clé du succèsde l’initiative.
  • Les autorités du secteur de l’eau peuvent être soucieuses de communiquer et d’améliorer leur image publique. Cela peut être un point d’entrée utile.

Télécharger

ID du téléchargement invalide.