© BAWIN - Release of new integrity assessment at press conference, July 12. 2015

BAWIN publie une évaluation critique de l’intégrité de la gestion du secteur de l’eau au Bengladesh

Le Water Integrity Network du Bengladesh (BAWIN) et Transparency International Bangladesh (TIB) ont publié une évaluation de l’intégrité de la gestion du secteur de l’eau au Bangladesh, couvrant la période de septembre 2014 à juin à 2015.

Le rapport critique examine la politique et la législation relatives à l’eau, avec un accent particulier sur la transparence, la redevabilité et la participation. Il examine en outre les normes de prestation de services de Dhaka Water Supply and Sewerage Authority (Dhaka WASA : Autorité en charge de l’approvisionnement en eau et de l’assainissement de la ville de Dhaka) et de Bangladesh Water Development Board (BWDB : Office de mise en valeur des eaux du Bengladesh,). Les résultats révèlent que la corruption dans la gestion de l’eau et les prestations de services d’eau est exacerbée par un cadre juridique et organisationnel obsolète et une répression inefficace des infractions. L’ingérence politique est fréquente dans la chaîne de commandement des deux organisations suscitées. Les échappatoires pour éviter les sanctions sont monnaie courante et les cadres de communication et d’interaction avec les acteurs sont inexistants. Ce type d’environnements corrompus crée une pénurie d’eau et conduit à de grandes disparités en termes d’accès aux services entre les zones riches et les zones défavorisées.
Le rapport se termine par 9 recommandations urgentes:

  1. Mettre à jour le cadre législatif et réglementaire
  2. Élaborer un plan d’action pour la gestion de l’eau et les prestations de service d’eau, conformément à la nouvelle politique et sur la base des problèmes constatés
  3. Activer le conseil national des ressources en eau comme sentinelle ou observateur, conformément à la Loi sur l’eau votée en 2013
  4. Passer en revue l’esquisse du Projet de Développement (DPP) de la Commission de planification pour assurer plus d’intégrité
  5. Améliorer la gestion des ressources humaines et les compétences professionnelles du personnel
  6. Renforcer le Suivi de la mise en œuvre et le développement (IMD)
  7. Améliorer les compétences et les savoir-faire en matière d’évaluation de projet hydraulique
  8. Encourager la participation active des différents acteurs au processus décisionnel
  9. Planifier la recherche en gestion des ressources en eau en vue de résoudre des problèmes précis