© Khalid Rayhanshawon

La corruption dans le secteur de l’eau met en danger la vie et les moyens de subsistance

L'impact de l'intégrité de l'eau va bien au-delà du secteur de l'eau

L’eau étanche la soif, nourrit la plante et produit de l’énergie. Elle  est vitale pour la santé et la survie de l’humanité, à condition qu’elle soit propre -débarrassée de la  corruption et des impuretés.

La corruption aggrave une crise hydrique qui a déjà  des conséquences dévastatrices sur la vie humaine, sur nos économies et sur la sécurité au plan mondial.

1 personne sur 10 ne dispose pas d’un accès garanti à l’eau dans le monde entier.

6 millions de personnes meurent chaque année du fait de catastrophes et de maladies liées à l’eau.

La concurrence de plus en plus accrue, la surexploitation et la pollution ont déjà transformé nos écosystèmes aquatiques en ressources naturelles des plus dégradées de la planète. Les communautés pauvres et marginalisées, les moins capables de réagir face à ces défis, sont les plus touchées.

 

Les enjeux sont importants

Le marché mondial annuel des  infrastructures d’eau potable et d’assainissement est déjà colossal (environ 210 milliards de dollars US) et des investissements supplémentaires sont nécessaires pour assurer la conformité avec les objectifs internationaux tels que les ODD, l’adaptation aux changements climatiques et la gestion de l’entretien et des réparations.

La corruption peut augmenter de 20 à 40% les couts de raccordement aux réseaux d’adduction d’eau.

La  corruption gonfle les prix, augmentant ainsi le fardeau des plus vulnérables. En outre, elle menace la durabilité de l’approvisionnement en eau. Dans les pays en développement, l’on estime que  la corruption augmente le prix de raccordement d’un foyer au réseau d’adduction d’eau de jusqu’à 30%. Dans de nombreux pays, près de la moitié de l’approvisionnement en eau est perdue à cause de fuites non surveillées et des raccordements illégaux.

 

Un défi au-delà du secteur de l’eau

Investir dans l’intégrité et la bonne gouvernance de l’eau revient à investir dans l’emploi, l’agriculture, la santé, l’éducation et la protection de l’environnement. C’est une méthode directe de développement durable malheureusement trop souvent entravée par la corruption.
Sources: Transparency International – Global Corruption Report 2008 and UN water figures