• Benin

Priorités du programme

Appui à l’opérationnalisation de la Charte de bonne gouvernance pour l’intégrité dans le secteur de l’eau. Cours sur l’intégrité de l’eau pour les étudiants en licence et master à l’Université d’Abomey Calavi à Cotonou. Dialogue politique stratégique. Inventaire des risques en termes d’intégrité et des capacités au niveau local et par bassin.

APERÇU DU PROGRAMME

WIN travaille au Bénin avec son principal partenaire de mise en œuvre GWP-PNE Bénin depuis 2009.

Outre notre appui continu à la mise en œuvre d’une Charte nationale de bonne gouvernance pour l’intégrité de l’eau, nous avons effectué une étude de référence visant à mesurer les niveaux d’intégrité et de corruption dans le secteur de l’eau au Bénin. Les conclusions de l’étude ont été validées en décembre 2017 avec les parties prenantes concernées du secteur de l’eau. Les résultats de l’étude sont actuellement utilisés pour élaborer un programme national en faveur de l’intégrité de l’eau, qui sera adopté et évalué régulièrement lors de l’examen conjoint du secteur de l’eau.

Nous soutenons la formation universitaire des étudiants à l’Institut national de l’eau. Nous soutenons également les activités au niveau municipal, notamment la promotion des audits citoyens, et l’application de l’Évaluation annotée de l’intégrité de l’eau (Annotated Water Integrity Scan, AWIS), qui est utile pour identifier les bonnes et mauvaises pratiques en matière de location de points d’eau aux agriculteurs.

WIN fournit en particulier l’expertise technique nécessaire pour mettre en œuvre ces activités, et facilite l’échange de connaissances entre les partenaires.

CONTEXTE ET DÉFIS

Le Bénin a été secoué par un scandale de fraude à grande échelle dans la gestion de son plan de développement du secteur de l’eau en 2015. Depuis lors, les parties prenantes du secteur ont fait preuve d’un intérêt considérable pour l’intégrité de l’eau, et la demande en expertise dans ce domaine est en augmentation.

Plusieurs préoccupations en matière d’intégrité sont à traiter dans ce secteur au Bénin, en particulier en ce qui concerne la passation de marchés publics pour les projets liés à l’eau, les processus obscurs en matière de transfert des responsabilités et des ressources de l’échelon national vers l’échelon local, et d’une manière générale l’insuffisance des capacités des parties prenantes du secteur de l’eau.

La Charte de bonne gouvernance pour l’intégrité dans le secteur de l’eau a été adoptée par les parties prenantes du secteur et le ministre de l’Eau au cours de l’examen conjoint du secteur en juin 2016. Cette réalisation majeure est le fruit d’une coalition de plusieurs parties prenantes en faveur de l’intégrité de l’eau, et a été intégrée au cadre réglementaire national et aux mécanismes existants de lutte contre la corruption. Son opérationnalisation est en cours.

En avril 2017, le gouvernement du Bénin a demandé à tous les ministères sectoriels de mettre en place un groupe de travail sur l’intégrité et d’effectuer une étude de base évaluant l’intégrité et la corruption de chaque département.

DOCUMENTS DE RÉFÉRENCE CLÉS

 

NEWS
AND ACTIVITIES