• Murs d’intégrité : TAP-A

Murs d’intégrité : TAP-A

Un cadre directeur permettant de réfléchir à l’intégrité de manière systématique et de planifier des actions concrètes axées sur les piliers de l’intégrité : la transparence, la redevabilité, la participation et la lutte contre la corruption.

Le mur d’intégrité repose sur l’idée que nous pouvons tous promouvoir la transparence, la redevabilité et la participation, et renforcer les mécanismes de lutte contre la corruption à différents niveaux afin de consolider l’intégrité et faire obstacle à la corruption au sein du secteur.

Le mur d’intégrité est une adaptation du Rapport mondial sur l’intégrité de l’eau 2016 (EN).

POUR COMMENCER : ÉVALUER L’INTÉGRITÉ

La première étape dans la définition d’un plan d’action en faveur de l’intégrité consiste à avoir une vision claire des risques à l’intégrité les plus urgents dans le cadre précis de votre initiative.

Un débat ouvert sur l’intégrité et une évaluation préliminaire peuvent contribuer grandement à la dynamisation de l’action ainsi qu’à l’émergence d’une compréhension commune des risques majeurs à encourir. Des outils simples et peu coûteux tels que l’Évaluation annotée de l’intégrité de l’eau (EAIE) peuvent faciliter ce processus. Il existe également de nombreuses autres manières de procéder.

Voir plus d’informations sur les outils d’évaluation et de suivi (EN).

L’INTÉGRITÉ DANS LES PRINCIPALES ZONES À RISQUE

La passation des marchés publics est un processus vulnérable pour les projets de différentes envergures liés à l’eau, en particulier pour les projets d’infrastructure à grande échelle. Des procédures strictes ainsi qu’un suivi indépendant sont essentiels.

Fournisseur de services d’approvisionnement en eau et d’assainissement

En savoir plus

REDEVABILITÉ SOCIALE

La redevabilité sociale est « une approche visant à établir une redevabilité fondée sur l’engagement civique, ce qui signifie que ce sont des citoyens ordinaires et/ou des organisations de la société civile qui demandent des comptes de manière directe ou indirecte ».

Il existe de nombreux mécanismes concrets de redevabilité sociale :

  • processus d’examen public (audits sociaux, fiches de résultats communautaires) ;
  • enquêtes auprès des usagers (bulletins de rapport des citoyens, enquêtes sur les services fournis) ;
  • mécanismes de plainte ;
  • mécanismes de représentation des usagers (associations d’usagers, directeurs citoyens) ;
  • planification de projets participatifs, gestion et suivi, dont des approches aux projets gérées par la communauté.

Plus d’informations sur le Guide électronique de la redevabilité sociale (EN) de la Banque mondiale.

En savoir plus

GESTION DE L’INTÉGRITÉ AU SEIN DES ORGANISATIONS

Afin d’aider les organisations individuelles à se lancer, nous avons développé un exemple de trousse à outils de gestion de l’intégrité décrivant les risques potentiels en matière d’intégrité liés à la comptabilité, aux ressources humaines et au fonctionnement général, ainsi que les outils disponibles pour y faire face.

La trousse à outils a déjà été adaptée de manière à soutenir un processus structuré de gestion de l’intégrité au sein des services publics, des institutions publiques du secteur de l’eau et des organisations de bassin fluvial.

Plus d’informations sur le fonctionnement de la trousse à outils et sur les descriptions des risques à l’intégrité et des outils connexes.